Histoires d'évolution
Patricia
Ça fait un moment que j'ai envie d’en faire plus
Ludovic, un collègue
Ça va Patricia ? Tu as l’air ailleurs.
Patricia
Je m’inquiète pour Madame S. Je l’ai appelée ce matin pour lui donner ses résultats et elle avait un petit moral. A 71 ans, elle vit seule et n’a pas d’enfant pour veiller sur elle et s’assurer qu’elle prend son traitement.
Ludovic
Au secrétariat on ne peut pas y faire grand-chose...
Patricia
Justement, ça fait un moment que j'ai envie d’en faire plus, de m’occuper de personnes malades ou âgées... En fait, je me renseigne pour reprendre des études ! A 38 ans, t’imagines ?!
Ludovic
Trop bien ! Raconte !
Patricia
Eh bien, ça devait être il y a six mois je pense... Comme je me posais des questions, j'ai fait quelques recherches sur internet et je suis tombée sur le Conseil en évolution professionnelle, qui permet de faire le point sur sa carrière.
Vous souhaitez changer de métier ?
Voir plus

Faites le point sur votre parcours avec le Conseil en Évolution Professionnelle. Un conseiller dédié vous accompagne dans vos démarches.

Nos conseillers sont présents pour vous accompagner que vous soyez :

  • Salarié du secteur privé, quel que soit votre statut ou votre temps de travail
  • Salarié – de droit privé – du secteur public
  • Travailleur indépendant
  • Autoentrepreneur
  • Profession libérale
  • Artisan
Patricia
J’ai compris que je n’étais pas la seule à me poser ces questions ! Quelqu’un pourrait m’aider à trouver ma voie. Dès le lendemain, j’ai appelé le numéro vert du Conseil en évolution professionnelle. On s'est rencontré une semaine plus tard pour réfléchir à mon projet.
Patricia
Ça m’a tout de suite remotivée d’en parler ! Simon, mon conseiller, m’a rassurée, il m’a dit que les changements de métiers étaient très courants. Il m’a aidée à préciser ce que je voulais faire : aide-soignante ou infirmière à domicile. Et il m’a encouragée à faire un bilan de compétences.
Découvrez le bilan de compétences
Voir plus

Où ?

Il existe de nombreux organismes privés partout en France qui sont habilités à réaliser des bilans de compétences.

Ces organismes sont extérieurs à votre entreprise et vous garantissent une totale discrétion.

 

Quand ?

À tout moment.

Vous pouvez faire votre bilan de compétences sur votre temps personnel. 

Si vous souhaitez le faire pendant les heures de travail ou pendant, vous devez avoir l’accord de votre employeur.

Il est d’une durée de 24 heures réparties sur trois mois maximum.

 

Comment ?

Le bilan de compétences permet de faire un point approfondi sur les compétences acquises, les qualités personnelles et la motivation.

Il se déroule en trois phases :

  • Préparation :
    Pour comprendre vos besoins et attentes, déterminer le format le plus adapté à votre situation et définir conjointement les modalités de déroulement du bilan.  
  • Investigation :
    Pour définir votre profil professionnel par une série de tests personnels et auprès de votre entourage. Cette analyse permet de construire votre projet et envisager plusieurs options réalistes sur la base de votre profil.
  • Conclusion :
    Pour décrypter les résultats et établir un plan d’actions que le conseiller en Evolution Professionnelle vous aidera à mettre en place.


Combien ?

Le financement peut être pris en charge par votre CPF undefined .

Les prestataires financés sur fonds publics ou fonds mutualisés sont certifiés sur la base de critères définis par décret en conseil d’État.

Ludovic
Et alors, t’as fait ton bilan ? Comment ça s’est passé ?
Patricia
Je suis passée par un organisme spécialisé. J’ai vu une consultante régulièrement pendant deux mois. On a beaucoup discuté, retracé mon parcours…Ça m’a aidée à comprendre ce que je voulais. A la base, je pensais à infirmière mais à 38 ans, trois ans d’études c’est trop long !
Ludovic
Et c’est pas trop cher ?
Patricia
Justement, j’avais peur de ça, mais mon conseiller m’a montré comment trouver des aides pour le financer.
Comment financer votre projet ?
Voir plus

Vous avez un projet de reconversion, d'évolution ou simplement le besoin de vous challenger, pourquoi ne pas faire un bilan de compétences.

Les bilans de compétences, comme toute autre formation, ne sont pas gratuits. Ils coûtent entre 1 500 et 2 000 €. Heureusement des solutions de financement existent.  

L’État, les régions ou même votre entreprise peuvent participer au financement de votre bilan ou de votre formation.

  • Le Compte Personnel de Formation (CPF)
    Toute personne ayant exercé une activité professionnelle rémunérée a cotisé des points de formations auprès du CPF undefined . Plus exactement, c’est votre employeur qui cotise pour vous. Cela ne vous oblige cependant pas à l’informer de votre démarche. Votre solde est défini soit en euros soit en nombre d’heures de formation disponibles. Le CPF undefined est plafonné à 5 000 €.
    Vérifier votre solde CFP
  • Plan de développement des compétences
    Vous pouvez solliciter votre employeur afin qu’il finance votre bilan de compétences.
  • Autres organismes de cotisations d’entreprises
    Se renseigner auprès de votre employeur ou du Comité Social et Economique (CSE) de votre entreprise.
  • Rémunération de Formation Pôle Emploi (RFPE)
    Il s’agit d’une aide de l’État à destination des demandeurs d’emploi.
Ludovic
Et c’est quoi la suite ?
Patricia
Eh bien on a trouvé une super formation avec mon conseiller en Évolution Professionnelle. Je commence dans un mois.

Le Projet de Transition Professionnelle (PTP) permet de :

  • Obtenir un congé d’un an en moyenne avec l’assurance de retrouver son poste à la fin de la formation
  • Financer en partie ou en totalité votre formation
  • Percevoir une rémunération proportionnelle à votre salaire le temps de la formation

Pour cela, vous devez :

  • Pour les CDI : être salarié depuis minimum 24 mois consécutifs ou non, dont 12 mois dans votre entreprise actuelle
  • Pour les CDD ou les chercheurs d'emploi : justifier d’une ancienneté, en tant de salarié, de 24 mois, consécutifs ou non, au cours des 5 dernières années, dont 4 mois en CDD, consécutifs ou non, au cours des 12 derniers mois.
  • Pour les intérimaires : justifier d’une ancienneté de 1 600 heures travaillées dans la branche, dont 600 heures dans l’entreprise, sur une période de référence de 18 mois.
  • Pour les intermittents : justifier de 220 jours de travail ou cachets répartis sur les 2 à 5 dernières années. Les conditions spécifiques s'établissent selon statut.
  • Adresser une demande écrite à l’employeur au plus tard 120 jours avant le début de l’action pour toute formation de plus de 6 mois
Patricia
Je serai absente pendant un an mais j’espère revenir avec mon diplôme d’aide-soignante !
Ludovic
Tu vas nous manquer mais je croise les doigts pour toi !

Et vous ? où en êtes-vous ?

  • Que vous soyez en poste ou non, votre métier vous motive t-il ?
  • Est-ce le bon moment dans votre vie pour changer de poste/métier ?
  • Savez vous quel métier est fait pour vous ?

… Et si c’était le moment de faire le point ? N’hésitez pas à consulter notre guide Changer de métier et à appeler le numéro vert du Conseil en Évolution Professionnelle de votre région.

|